Sylvie, récente opérée qui fait ses premières armes de "cancer fighting"!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sylvie, récente opérée qui fait ses premières armes de "cancer fighting"!

Message par Sylvie Girelle le Sam 29 Oct - 12:38

IL m'est arrivé un drôle de truc l'été dernier: en vacances dans la maison familiale, je jardinais, je marchais, tout allait bien. Et puis, un matin, je me suis regardée de profil et j'ai pensé: "ça te réussit pas la soixantaine (61), tu prends du bide. Pourtant on mange pas grand chose". Puis, les jours suivants, ça s'est aggravé. Aussi, des détails un peu gore: perte de selles.....ou la la....et un bide qui n'en finit pas de gonfler.... Un généraliste, qui ne dit rien. Une clinique aux urgences, une radio et un mèdecin qui m'annonce en rigolant: "vous êtes juste un peu constipée Madame". Puis, le scanner et la tête un peu décomposée du radiologue: Madame, vous avez une ascite très importante.
Le reste s'enchaine: urgences à l'hosto, examens sanguins. A chaque résultat, l'interne vient me le commenter (je lui ai dit que j'étais pharmacienne): les enzymes hépatiques, c'est bon (donc, c'est pas le foie, je ne suis pas portée sur l'alcool), la vésicule aussi. Bon, maintenant, on hésite entre un cancer gastrique et l'ovaire: que le meilleur gagne! je rigole nerveusement, mais à un moment, je craque et je pleure: "je veux voir mes enfants"! car, je sais déjà que c'est un cancer: une ascite, c'est signé,. Bref, la gynéco fait une écho et dit "c'est pas l'ovaire, cherchons le gastrique", mes ovaires ont parait il un look tout à fait convenable. J'atterris en gastro, c'est pas gastro finalement, dit la gastroscopie, et là, je m'énerve et je demande un plan d'action. Je veux  rentrer à Paris avec un diagnostic, au moins.
Finalement, le gynéco vient me voir et décide une opération pour le lundi suivant: on commence par une coelioscopie et, si c'est possible, on opère dans la foulée. En attendant, je passe le week end chez moi, avec les enfants qui sont arrivés entre temps. Super week end! je profite du soleil, de la famille, des chats, de la nature et dimanche soir, back to the hospital!!
A partir de là, je me réveille le soir, avec un gros bandage, un peu mal partout et on attend les résultats de l'histologie car le chirurgien hésite entre le cancer du péritoine et l'ovaire (mes ovaires sont décidément très discrets, mais par précaution, il a tout enlevé, uterus, ovaires, appendice). Ils arrivent jeudi et finalement, c'est moins pire qu'attendu: stade3B, haut grade, ganglions OK, petite carcinose à l'épigastre, le chirurgien en sourirait presque. Je sors une semaine après, amaigrie et avec un ventre tout couturé et je prends un RV à Gustave Roussy où je me pointe avec mes analyses et mon compte rendu opératoire.
L'oncologue de l'IGR me parle de guérison, (ce que n'avait pas envisagé le chirurgien), ou, sinon, de maladie chronique qu'on peut traiter. Je me sens déjà un peu mieux, mais reste lucide...
Je commence les chimios 1 mois apres l'opération et j'apprends à vivre avec le truc...Pas toujours évident!  comment en parler aux copines ("tu vas rire, j'ai un cancer", comment expliquer aux enfants que, même si j'ai l'air en forme, j'ai un truc un peu grave, (ils me croient immortelle), me rappeler la mort de mon père et la façon dont il l'a magistralement affrontée (un cancer lui aussi) et commencer à penser à des trucs du genre: succession....ce n'était pas prévu pour tout de suite.
Je découvre le forum sur facebook et je découvre que je ne suis pas la seule: les filles témoignent, les cheveux, les fourmillements, et tout ça. Je n'ai pas vu de psychologue, je me crois assez forte pour encaisser, ça durera ce que ça durera....j'ai habituellement un bon moral, mais de temps en temps, je craque. un peu d'instabilité émotionnelle, ce n'est pas surprenant.....
J'aimerais agir concrètement pour aider à la prévention de cette saleté. Ah, oui, j'ai oublié de dire que j'avais vu ma gynéco 3 semaines avant l'apparition de l'ascite. Même à l'écho, elle n' rien vu. Et pourtant, quelques signes auraient pu m'alerter...fatiguée, je trouvais tous les prétextes pour éviter le jogging, au dernier stage de plongée, le bloc était lourd à porter, une urine qui ne sent pas pareil....des petits signes discrets, que j'aurais du prendre au sérieux....
Maintenant, j'attends la suite: on termine les chimios et après, on joue la rémission, jusqu'à quand? Very Happy

Sylvie Girelle

Messages : 5
Date d'inscription : 20/09/2016
Localisation : Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvie, récente opérée qui fait ses premières armes de "cancer fighting"!

Message par Catherine Transler le Lun 31 Oct - 11:32

Bonjour Sylvie, merci beaucoup pour avoir partagé ton histoire. C'est difficile de lire un nouveau témoignage mais je suis contente de lire que tu as le moral (en général, évidemment on ne peut pas l'avoir tous les jours). Bienvenue sur notre forum ! Tu en es où dans ta chimio ?
Je suis très contente de lire que tu voudrais faire quelque chose de concret, car les associations contre le cancer de l'ovaire ou contre les cancers gynécos ne sont pas encore très développées et il y a beaucoup à faire. Si tu es sur Paris, tu peux joindre certaines rencontres à Paris organisées par l'association IMAGYN. J'ai rencontré Brigitte, une personne très active dans cette assoc. Je l'ai rencontrée récemment à Bruxelles. On s'est mises à organiser des réunions aussi à Bruxelles, pour les femmes vivant en Belgique (moi aux Pays-Bas) et au nord de la France (entre nous, dans un café, pas d'association impliquée).
Ces rencontres aident beaucoup à garder le moral et puis on peut y parler de nos petits et gros bobos plus ouvertement qu'avec des personnes qui ne passent pas par là et qui savent moins bien comment nous aider et nous répondre. Au départ tu pourrais donc juste joindre des rencontres, juste pour connaître du monde ?
Amicalement,  
Catherine
avatar
Catherine Transler
Admin

Messages : 105
Date d'inscription : 07/09/2016
Age : 48
Localisation : Rotterdam, Pays-bas

Voir le profil de l'utilisateur http://cancerovaire.actieforum.com; http://etpourtantjeveuxvivre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvie, récente opérée qui fait ses premières armes de "cancer fighting"!

Message par Sylvie Girelle le Lun 31 Oct - 19:43

Merci Catherine. J'ai prévu effectivement de participer aux rencontres de l'association, même si j'ai raté celle de la semaine dernière. Merci à toi de "créer du lien" comme tu le fais si bien, sur FB et sur ce forum. Le pire serait de ne pouvoir échanger sur nos problèmes de quotidien et je suis persuadée qu'en parlant, nous améliorons nos chances de guérison ou de rémission Amicalement, Sylvie

Sylvie Girelle

Messages : 5
Date d'inscription : 20/09/2016
Localisation : Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sylvie, récente opérée qui fait ses premières armes de "cancer fighting"!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum